Suivi gynécologique

Les femmes qui ont des relations sexuelles
avec des femmes ont-elles besoin d’aller
voir la.le gynécologue?

OUI. Le contrôle gynécologique est conseillé pour toutes les femmes - quelle que soit leur sexualité - et qu’elles aient une sexualité ou non. Certaines infections ainsi que les cancers du sein et du col de l’utérus peuvent toucher toutes les femmes.
Bien choisir son gynécologue est essentiel pour se sentir libre de parler de sa sexualité.

Trouver un.e soignant.e.s LGBTIQ-friendly en Suisse Romande

L'examen gynécologique

"Il commence par un examen général : contrôle de votre tension, de votre poids, etc. Suit l’examen gynécologique à proprement parler. Il comporte une palpation des seins. Le.la gynécologue examine vos seins:

les regarde, les palpe et presse doucement les mamelons. Il.elle vérifie ainsi qu’il n’y a aucun écoulement dû à un trouble hormonal ou autre.

Il recherche aussi des ganglions au niveau des aisselles. Profitez-en pour vous faire expliquer comment surveiller vous-même vos seins.

Puis c’est le passage à « l’hémisphère sud »: examen extérieur de

la vulve, de l’entrée du vagin et du méat urinaire. Pour l’examen du vagin et du col de l’utérus, il va utiliser un spéculum*. Celui-ci permet de les examiner et d’effectuer des frottis, qui consistent à prélever des sécrétions et des cellules de l’orifice du col de l’utérus afin de rechercher d’éventuelles infections virales et lésions susceptibles d’évoluer vers un cancer si elles ne sont pas dépistées. Votre gynécologue procédera

à cet examen au moins tous les deux ans. Si vous n’avez pas eu de rapports avec pénétration depuis longtemps, signalez-le.

Votre gynécologue utilisera un spéculum plus petit prévu à cet effet.

Le toucher vaginal permet d’évaluer la forme, la place des organes (utérus, ovaires) et de sentir d’éventuelles masses suspectes.

Cet examen est presque toujours indolore. Si ce n’est pas le cas, signalez-le. Cela peut être dû à des problèmes particuliers comme une infection. En fonction des symptômes et des données recueillies,

le médecin pourra éventuellement vous demander des examens complémentaires (bilans sanguins, prélèvements bactériologiques, vaginaux, échographies, etc.)."

* Spéculum : instrument en métal ou en plastique stérilisé permettant

de maintenir ouvertes des cavités naturelles comme le vagin ou l’anus.

Extrait de la brochure Le suivi gynécologique des lesbiennes du CRIPS

Quelle fréquence?

La fréquence sera fixée par la.le gynécologue en fonction de votre histoire médicale (anamnèse).

Facteurs pris en compte : âge, antécédents, nombres partenaires, consommation  psychotropes, tabac, surpoids.

En Suisse, l'assurance de base rembourse un examen tous les 3 ans après deux frottis consécutifs d'un an dont les résultats sont "normaux". Les complémentaires peuvent prendre en charge les visites intermédiaires.